Le cœur consacré de Mona

Par l'astro-chirologue védique Guylaine Vallée

Extrait du Défi de 90 jours sur la ligne de cœur

 

Les cinq états du cœur

Dans son chef-d’œuvre, La Science sacrée, Sri Yukteswar nous dit que, pour évoluer vers l’expression de l’amour parfait, nous devons passer par « cinq états du cœur ». Passer d’un état à l’autre nous rapproche de notre objectif d’amour parfait, qui nous amène progressivement à dissiper les nuages de notre cœur et à atteindre le pouvoir de Sat, l’infini en nous. Sri Yukteswar écrit : « Si nous sommes en mesure de cultiver cette puissante force dominante de l’amour implantée dans notre cœur, nous serons libéré de la détresse des cycles de douleur et de plaisir qui font partie de la vie ». Ce mois-ci, nous explorons le quatrième état du cœur : le cœur consacré.

L’état consacré du cœur

Le quatrième état du cœur, l’état consacré, se caractérise avant tout par la recherche de l’unité entre le cœur, la tête et l’âme. Nous atteignons cet état en restant détaché des circonstances extérieures; en nous efforçant constamment d’exprimer notre amour de façon plus spirituelle et plus expansive; et en reliant notre cœur à notre intuition, ce qui crée un profond sentiment d’unité avec chaque personne et chaque chose.

Dans l’état consacré du cœur, nous ne nous sentons plus déchiré entre ce que les autres veulent que nous fassions, ce que nous pensons devoir faire, et ce que notre âme nous dit qu’il est intuitivement juste de faire. Nous ne sommes ni troublé ni dominé par les circonstances extérieures. Nous sommes libéré de la dualité de la vie et, dans tout ce que nous faisons, nous avons une seule motivation : l’amour.

 

Le cœur consacré de Mona

Ma cliente Mona est un bon exemple d’une personne qui s’efforce d’atteindre l’état du cœur consacré. Physiothérapeute compétente, Mona était aimée par tous ses patients pour son dévouement, sa douceur, son attention et sa gentillesse. C’était également une épouse et une mère dévouée; elle avait beaucoup de bons amis qui comptaient sur ses conseils et sa compréhension et, malgré son horaire chargé, elle prenait le temps de faire du bénévolat dans plusieurs organismes de bienfaisance. Tous ces merveilleux aspects de sa personnalité sont enregistrés dans sa ligne de cœur idéale, qui a des branches égales et ascendantes sur son mont de Jupiter.

Bien que Mona se donne constamment aux autres, sa plus grande préoccupation était de ne pas donner suffisamment et de décevoir les gens. Sa longue ligne de cœur l’incitait à naturellement se fixer des normes élevées, en particulier dans sa façon de traiter et de rejoindre ceux qui l’entouraient. Ces attentes élevées et idéalistes la chagrinaient chaque fois qu’elle pensait avoir déçu quelqu’un ou qu’elle se sentait déçue d’elle-même. Même si ce n’était pas un événement majeur ou une offense flagrante, le simple fait de détecter de la déception dans la voix de son mari quand elle l’appelait pour lui dire qu’un client avait absolument besoin d’elle et qu’elle serait en retard pour le dîner la troublait profondément. Ce n’est pas que son mari était déraisonnable, mais elle s’était fixé des normes tellement élevées qu’elle ne pouvait pas supporter la pensée de lui faire du mal, ou qu’il croie qu’elle était insensible à ses besoins. J’ai dit à Mona qu’en étant aussi dure avec elle-même, elle pourrait se rendre malheureuse. Elle devait accepter qu’elle faisait de son mieux et que ses bonnes intentions et motivations étaient ce qui importait le plus.

Même avec une belle et longue ligne de cœur comme celle de Mona, qui témoigne de ses convictions profondément ancrées à aimer, nous avons besoin d’une ligne de tête tout aussi équilibrée, sinon il y aura un déséquilibre entre nos pensées et nos sentiments. Dans le cas de Mona, sa ligne de tête était trop droite et inflexible, ce qui l’amenait à imposer des exigences trop idéalistes à elle-même et aux autres. Son inflexibilité venait arrêter sa ligne de destinée à la ligne de tête, signe certain qu’elle suranalysait sa façon d’exprimer son amour et se créait des problèmes même quand il n’y en avait pas. Je l’ai encouragée à « lâcher prise et s’en remettre à Dieu », pour mieux écouter ce que son cœur lui disait et ne pas être régentée par des circonstances ou des attentes. Cela permettrait à sa ligne de destinée de dépasser sa ligne de tête, puis sa ligne de cœur, et d’être ainsi moins dure avec elle-même ou déçue par les autres s’ils ne respectaient pas ses normes élevées.

 

Pour en savoir plus sur Le Défi de 90 jours sur la ligne de cœur que vous pouvez faire à votre rythme, cliquez ici.

Échapper à l’écart de perception

Les tourtereaux James et Laurie ont à peu près le même âge; aucun fossé générationnel ne les sépare. Malgré ça, James et Laurie ne voient pas le monde (ni leur relation) de la même façon. Leur différence de perception les sépare.

James pense que Laurie devrait comprendre qu’il est fatigué et qu’il a besoin d’un peu de solitude. Selon sa perception, il croit même que Laurie est d'accord pour qu’il prenne du temps pour relaxer et lire le journal. À un moment ou à un autre, il a pourtant bien ressenti le malaise de Laurie face à son comportement. Il se sent donc incompris, jugé, isolé et amer.

Pour sa part, Laurie est contrariée que James ne lui accorde pas toute son attention et tente d’engager la conversation. Sa perception lui laisse croire que James l’ignore délibérément. Laurie en conclue donc qu’elle n’est pas assez intelligente, pas assez jolie ni assez intéressante pour mériter l’amour et l’attention de James. Elle se sent exclue et négligée, et en veut à James d’être aussi égoïste.

Les deux amoureux ont une mauvaise perception l’un de l’autre; les émotions s’enflamment et les esprits pourraient s’échauffer rapidement. Ils doivent trouver une solution avant que leur relation en souffre, avant que ce simple écart de perception devienne un gouffre insurmontable.

Heureusement pour James et Laurie, ils peuvent aisément modifier ce scénario pernicieux en changeant leur façon de voir les choses, en transformant leurs émotions en dévotion. Si Laurie peut mettre de côté ses attentes envers James et se concentrer davantage sur ce qu’il y a de mieux pour lui, elle ne se sentira plus délaissée—bien au contraire, elle se réjouira que James prenne plaisir à lire son journal et à se relaxer. Et si James peut jeter un coup d’œil par-dessus son journal de temps à autre pour demander à Laurie si elle a besoin de quelque chose, elle ne se sentira pas exclue et il sera heureux de savoir qu’elle va bien. Si James et Laurie peuvent faire abstraction de leurs émotions pour se dévouer l’un à l’autre, l’écart de perception s'atténuera et ils seront heureux dans leur petit nid d’amour!

Perdre sa tranquillité d’esprit parce qu’on attend que les mots et les actions des autres —qu’il s’agisse d’un amoureux, d’un patron, d’un parent ou d’un ami— nous apportent le bonheur est un signe que nous ne pensons pas correctement . . . que notre joie ou notre estime de soi dépend des autres. Le bonheur véritable, le contentement et la tranquillité d’esprit ne peuvent venir que de nous. Quand nous les cherchons ailleurs, nous sommes victime de nos désirs changeants, des caprices et de l’humeur des autres, ou des perceptions erronées et du peu de fiabilité de nos sens physiques. Dans un cas comme dans l’autre, nous ne sommes pas centré dans la paix et la spiritualité—le seul endroit où l’amour pur et désintéressé peut s’épanouir, grandir et s’exprimer. Il n’y a aucune place pour la colère, le ressentiment ou la déception dans un cœur aimant, seulement pour le bonheur et la joie. Comme l’a écrit le grand sage Paramahansa Yogananda : L’amour véritable ne s’épanouit que dans le bonheur de l’autre.

Changez votre vie en vous engageant à changer : l’histoire de Bill

Bill était un charmeur né. Enfant, c’était un vrai petit diable, mais il possédait un charisme et un magnétisme tels que les gens étaient attirés par lui. Il avait toujours été extrêmement populaire et avait réussi à vivre ses premières années sans effort, ni lutte, ni but. Avec le soutien financier d’une tante qui l’adorait, il a passé la fin de son adolescence et le début de la vingtaine à papillonner d’une université à l’autre, et d’une fille à l’autre. Sa grande passion était sa liberté et son seul but réel était de faire la fête et d’avoir du plaisir. Mais, à l’âge de 27 ans, la fête a tiré à sa fin; sa riche tante a menacé de lui couper les fonds s’il ne trouvait pas une carrière, et sa petite amie de longue date a fait pression pour qu’il prenne un engagement.

Se sentant acculé et ne sachant pas quoi faire d’autre, Bill a épousé sa petite amie et a accepté un travail ennuyeux dans la vente au détail. Mais à peine avait-il entamé sa lune de miel qu’il a été submergé par le sentiment d’être pris au piège et étouffé par son mariage et son travail. Il est venu me voir complètement affolé.

« Guylaine, les murs se referment sur moi! Je pense sérieusement à quitter mon emploi et ma femme et à partir sans laisser d’adresse. »

« Mais, Bill, ça ne fait que deux semaines que tu es marié!, ai-je observé. Respire à fond, calme-toi et voyons ce que disent tes mains. »

Les premières empreintes de Bill étaient très « rustres », révélant une vie superficielle et puérile. Ses monts, les coussinets de chair au-dessous des doigts qui reflètent notre développement spirituel et émotionnel, étaient extrêmement rudimentaires. Et, à l’exception des lignes de cœur, de tête et de vie, ses empreintes étaient pratiquement dépourvues de tout autre signe ou ligne. Cela indiquait clairement qu’il vivait dans l’insouciance, n’avait pas réussi à développer ses dons et talents naturels, n’avait pas grandi en tant que personne et n’avait aucune conscience spirituelle.

Lorsque Bill a été contraint de renoncer à ses passe-temps et de faire face à ce qu’il était vraiment, il n’a pas aimé ce qu’il a vu et, effrayé, il a voulu fuir.

Pourtant, la texture des paumes de Bill était comme un terrain en friche et montrait qu’il était prêt à explorer les aspects plus profonds de lui-même : il avait simplement besoin d’un peu d’encouragement.

« Écoute, Bill, lui ai-je dit. Tu as le choix : tu peux décider de fuir ta femme et ta vie mais, où que tu ailles, tu ne peux pas échapper à ce que tu es, et tu pourrais passer ta vie à courir. Si tu veux vraiment changer ta vie, tu dois te changer toi-même. »

« Mais je ne pense pas pouvoir changer, Guylaine, a gémi Bill. J’ai toujours été comme ça, irresponsable. Je suis ce que je suis. »

Bill et moi avons eu une longue discussion sur la façon dont la chirologie sert de pont entre la sagesse de la philosophie védique de l’Inde antique et la nouvelle science de la neuroplasticité, les deux étant capables de changer nos vies. Les Védas nous enseignent comment transformer nos pensées et nos perceptions en recherchant l’illumination personnelle et spirituelle; la neuroplasticité prouve que, peu importe notre âge, notre cerveau est plastique, c’est-à-dire modifiable, et en changeant nos pensées, nous pouvons réellement rétablir les circuits physiques de notre cerveau. En d’autres termes, nous sommes en mesure de modifier notre entière perspective de la vie. La chirologie illustre l’efficacité de ces deux techniques en nous montrant ce que nous devons changer et en assurant le suivi de ces changements. À mesure que nous changeons nos pensées et nos attitudes, les lignes et les signes de nos paumes changent aussi, ce qui nous permet de surveiller et d’orienter nos progrès.

J’ai encouragé Bill à entamer un programme de mantras, de méditation et de pleine conscience, et à réciter des affirmations chaque matin. Il a lentement commencé à lâcher la poursuite des plaisirs émotionnels en établissant et en atteignant des objectifs de valeur et de substance durables, en particulier, se laisser guider par un amour désintéressé et respecter la loyauté, la bonté, la famille et la foi.

Dans ses empreintes « après », nous pouvons voir que Bill a beaucoup plus de lignes et signes positifs, y compris une profonde ligne d’union, ce qui reflète son amour et sa dévotion pour son épouse. Bill et sa femme ont fondé une entreprise prospère et ont eu plusieurs enfants. Ils ont récemment célébré un très joyeux 25e anniversaire de mariage.

 

Avez-vous besoin d’un changement dans votre vie? Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.

Comment changer notre destinée par l’amour et le pardon

Charles est venu me voir peu de temps après avoir été trahi par la personne qu’il aimait le plus et en qui il avait le plus confiance.

« Comment mon propre père a-t-il pu me faire ça, Guylaine? C’était un véritable coup de poignard dans le dos! »

Charles venait d’une longue lignée d’entrepreneurs prospères, et sa famille possédait et exploitait des usines au Canada et aux États-Unis. Seul fils de la famille, il avait été formé depuis son plus jeune âge à jouer un rôle de premier plan dans l’entreprise. Peu de temps après avoir obtenu son MBA, Charles a été nommé par son père vice-président principal responsable de l’exploitation.

Charles a accepté ce rôle avec enthousiasme et gratitude. Il n’avait jamais été plus heureux et, en quelques mois, il a introduit de nouveaux modèles d’affaires et des innovations techniques qui ont stimulé de façon spectaculaire la productivité et les bénéfices. Pourtant, au lieu d’être fier de son fils, le père de Charles se sentait menacé : il a congédié Charles et l’a remplacé par la sœur cadette de Charles.

« Jamais, au grand jamais, je ne pourrai pardonner à mon père ce qu’il m’a fait, s’est exclamé Charles, pas tant que je vivrai. Il m’a trahi et humilié et il a détruit ma carrière. Qui pourrait embaucher quelqu’un qui s’est fait mettre à la porte par son propre père? » Il tremblait de rage quand j’ai pris sa première série d’empreintes.

J’ai vu que sa ligne de destinée était assez courte et très faible, ce qui suggérait que quelque chose l’empêchait de trouver le but de sa vie. Je me doutais bien que ce « quelque chose » était l’amertume qu’il éprouvait pour son père.

J’ai préparé le thème natal d’astrologie védique de Charles pour avoir une meilleure idée de la situation entre lui et son père.

Charles chart« Regarde ça, Charles, ai-je dit en lui montrant sa neuvième maison. La neuvième maison reflète à la fois notre chance et notre relation avec les enseignants et mentors importants dans notre vie, à commencer par notre père. Saturne gouverne ta neuvième maison et, par bonheur, Saturne est en Taureau dans ta première maison. C’est de très bon augure parce qu’il transmet toute la bonne fortune de la neuvième maison à ta première maison, la maison qui symbolise la personnalité et le but dans la vie. Mais Saturne est aussi la planète qui impose des leçons spirituelles profondes et parfois très difficiles. Comme Saturne est dans ta première maison, liée à la neuvième maison du père, ton thème natal indique que ton père a un grand rôle à jouer dans ta vie et dans ton développement spirituel. »

Charles m’a regardée d’un air absent, puis il a dit. « Mon père n’existe plus pour moi; je ne lui pardonnerai jamais et je ne le laisserai jamais jouer un rôle dans ma vie. »

La véhémence de sa déclaration ne m’a pas surprise; en plus de Saturne dans la première maison, il y avait Mars, un ennemi de Saturne, ce qui expliquait en partie le fossé entre père et fils. Charles avait aussi le têtu Taureau en première maison, qui contribuait à son attitude inflexible.

« Écoute Charles, ai-je soupiré, les lignes de nos mains, et les planètes de notre thème ne décident pas de notre sort. Ce sont des outils que nous pouvons utiliser pour influencer et améliorer notre avenir. Ta main et ton thème montrent que ton père a beaucoup à t’apprendre sur la vie et sur toi-même. C’est à toi de t’ouvrir à ces leçons. »

« Je ne peux pas m’ouvrir à lui, pas après la douleur qu’il m’a causée », a fermement déclaré Charles.

« Les actions et les attitudes de ton père font partie du karma qu’il aura à régler, ai-je poursuivi. Ton propre karma sera largement déterminé par la façon dont tu réagis à la manière dont il t’a traité. Je te suggère d’essayer de le comprendre, de l’aimer et de lui pardonner. Pour toi, c’est le seul moyen d’aller de l’avant. Si tu te concentres sur ce qu’il t’a fait ou ne t’a pas fait, ta colère et ta frustration ne feront qu’augmenter. »

« Je ne pense pas pouvoir surmonter ça », a averti Charles, mais il a accepté de revenir pour une série de séances de coaching. Pendant les deux années suivantes, je l’ai persuadé de commencer à faire régulièrement de la méditation et du yoga. Cela l’a aidé à sonder son cœur et à percevoir ce qui était vraiment important et vraiment bon chez lui et chez les autres. Finalement, il a arrêté de haïr son père, il a trouvé un excellent emploi, il est tombé amoureux et il a fondé une famille.

« Je me suis enfin rendu compte que c’est probablement mon désir intense de me prouver dans les affaires qui a poussé mon père à agir ainsi, m’a confié Charles à notre dernière consultation. Une fois que j’ai pris la responsabilité de mes propres actions, j’ai pu le comprendre, lui pardonner, m’ouvrir à l’amour et reprendre une vie normale. Tu avais raison, Guylaine, mon père a joué un grand rôle dans ma vie. Il m’a appris à aimer et à pardonner, et ça m’a permis de trouver le bonheur. »

Bien des années plus tard, sa sœur ayant secrètement vendu sa part de la société, le père de Charles a perdu le contrôle de son entreprise et a été mis à la porte par les nouveaux propriétaires. Il est venu se plaindre à Charles de la trahison de sa fille, affirmant qu’il ne pouvait pas la comprendre, ne lui pardonnerait jamais et resterait toujours fâché. Charles a réconforté et conseillé son père avec amour et gentillesse. Il a invité son père et sa sœur à des dîners de famille chaque semaine, et il est parvenu à rétablir la paix entre eux et à réunifier la famille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les dernières empreintes de Charles reflètent les grands changements dans son attitude, dans sa manière de voir et dans sa vie. Sa ligne de destinée est devenue plus forte, ce qui révèle qu’il a trouvé son véritable but et qu’il est heureux de le suivre. Une ligne de poorva punya est également apparue. Ce signe rare est l’un des plus favorables en chirologie : il signifie qu’on obtient beaucoup de chance à la suite d’actes vertueux.

 

Mon programme de coaching personnel en chirologie peut vous aider à supprimer les schémas de pensée négatifs ou les habitudes qui vous empêchent de trouver le bonheur. Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous ou suivre un programme de coaching avec moi. Nous sommes là pour vous aider.

Le Miracle de Noël : quand l’amour conquiert la culpabilité

Il y a quelques années, la fille de 36 ans de ma cliente de longue date Judith est morte d’un cancer. Comme beaucoup de parents qui survivent à leurs enfants, au décès de sa fille, Judith a été torturée par un sentiment de culpabilité.

« D’une certaine manière, je dois être responsable... J’ai dû faire quelque chose de mal... J’étais une mauvaise mère », m’a avoué Judith en sanglotant pendant une de nos consultations, plus d’un an après l’enterrement de sa fille. Malgré le passage du temps, elle ne parvenait pas à sortir des ténèbres : la torture qu’elle s’imposait l’empêchait d’y voir clair et était également gravée sur sa main non dominante.

La main non dominante, celle que nous n’utilisons pas pour écrire, représente notre subconscient et reflète souvent les sentiments et les émotions que nous avons profondément enfouis et qui peuvent nous nuire ou nous paralyser s’ils ne sont pas apaisés.

En étudiant les empreintes de Judith, j’ai vu que sa ligne de cœur non dominante avait raccourci depuis la mort de sa fille. Cela révélait qu’elle s’empêchait de ressentir ou d’exprimer l’amour. Son cœur plein de culpabilité ne laissait place à rien d’autre. Sa situation a empiré au cours de l’année suivante, et je me faisais du souci au sujet de son bien-être physique, mental et spirituel. Il n’y a aucun mal à pleurer la perte de son enfant, mais fermer son cœur et se détourner du monde pendant si longtemps est carrément néfaste.

Noël approchait et je savais que ce serait un moment particulièrement difficile pour Judith. Je l’ai encouragée à lutter contre sa culpabilité en méditant aussi souvent et aussi profondément que possible et en se concentrant sur l’amour qu’elle éprouvait pour sa fille et sur l’amour de sa fille pour elle.

« Nous devons rallonger ta ligne de cœur, Judith, ou cette culpabilité pourrait te consumer. Guéris-toi en méditant sur l’amour que vous partagiez, le lien que vous continuez à partager. »

Trois mois plus tard, Judith est revenue me voir. J’ai été ravie de voir que ses larmes et ses tourments avaient disparu et que ses yeux avaient retrouvé leur éclat.

« Qu’est-il arrivé, Judith? » ai-je demandé en encrant ses mains pour prendre de nouvelles empreintes.

Elle a souri et m’a dit qu’elle avait suivi mon conseil et avait commencé à méditer tous les jours.

« Au début, les mêmes pensées sombres me venaient à l’esprit, a-t-elle expliqué. C’est ma faute si elle est morte... Je l’ai mise au monde et j’aurais dû la protéger... J’étais une mauvaise mère; j’étais une mauvaise mère! Cela a duré pendant quelques semaines.

« Et puis, le matin de Noël, un miracle s’est produit. J’ai commencé à méditer, mais cette fois au moment où la pensée "je suis une mauvaise mère" m’est venue, l’étagère soutenant ma statue de Bouddha s’est effondrée derrière moi, à grand fracas. Je me suis retournée et j’ai vu une enveloppe en train de voltiger. Je l’avais cachée derrière la statue des années auparavant et je l’avais complètement oubliée. C’était une lettre de ma fille. La première ligne disait : "Maman, tu es une si bonne mère pour moi. Je ne pourrai jamais assez te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi. Je t’aime tellement!" J’ai ressenti un énorme soulagement; à ce moment-là, je me suis juré de ne plus vivre dans le doute et la culpabilité, mais dans l’amour et l’espoir. Je me suis plongée vers l’intérieur pour tenter de rejoindre ma fille, et je l’ai trouvée... ou bien, elle m’a trouvée. »

Lorsque Judith a terminé son récit, nous avons examiné ses nouvelles empreintes et nous avons été surprises de voir qu’en seulement trois mois, la ligne de cœur de sa main non dominante s’était allongée et s’étendait maintenant sur toute la largeur de sa paume.

Je ne pourrai jamais oublier le miracle de Noël de Judith ni la façon dont la chirologie l’a aidée à renouer avec son cœur. Et je ne sous-estimerai jamais le pouvoir de l’amour quand il s’agit de guérir nos souffrances.

 

Mon programme de coaching personnel en chirologie peut vous aider à surmonter n’importe quel obstacle vous empêchant de trouver le bonheur. Je serais honorée de pouvoir vous aider. Cliquez ici pour prendre rendez-vous.

De l’alcoolisme à l’altruisme : Une vie enrichissante

Jessica a été ma première cliente au début de ma carrière de chirologue professionnelle, il y a près de 30 ans. Elle a également été mon plus grand défi.

A l’époque, Jessica approchait de son 40e anniversaire et se sentait prise dans une spirale destructrice de dépression, d’alcoolisme et de mépris d’elle-même, ainsi que dans un mariage voué à l’échec.

La première chose qu’elle m’a dite sentait le suicide à plein nez. « Si les 40 prochaines années de ma vie sont comme les 40 premières, je ne vois pas pourquoi continuer. »

Ses empreintes reflétaient sa morosité et son désespoir.

« Jessica, les lignes de tes mains sont tellement faibles qu’elles sont presque inexistantes. Tu vis ta vie en surface, mécaniquement, et encore, tu touches à peine la surface. Tu dois développer tes lignes en regardant au plus profond de toi-même et en établissant un lien spirituel avec quelque chose qui donnera un but et une signification à ta vie. Sinon, ta vie ne s’améliorera pas, tout deviendra plus pénible et plus difficile à supporter. S’il te plaît, laisse-moi t’aider! »

Jessica m’a regardée d’un air absent : « Je suis venue ici pour me faire lire les mains et prédire mon avenir, a-t-elle lancé, pas pour me faire sermonner. Tu parles comme mes parents. »

Elle a quitté mon bureau et n’est pas revenue. Mais elle a continué à me hanter. Quelques semaines plus tard, je l’ai appelée pour fixer un autre rendez-vous. Malheureusement, son téléphone avait été débranché et je n’avais aucun autre moyen de communiquer avec elle.

Les années ont passé et j’ai eu le grand honneur d’aider des milliers de clients. Mais je me suis toujours souvenue de Jessica, ma première cliente, et je me demandais comment elle allait. Dans mon esprit, elle était comme un petit oiseau qui s’était échappé avant que j’aie pu faire une différence dans sa vie.

Et puis, il y a quelques semaines, mon téléphone a sonné : c’était Jessica.

« Je ne sais pas si tu te souviens de moi, Guylaine, mais je suis venue te voir il y a 30 ans… La semaine prochaine, je vais célébrer mon 70e anniversaire et, si tu as le temps, j’aimerais prendre rendez-vous avec toi. »

Je suis restée bouche bée… et ravie. J’avais l’impression qu’une prière silencieuse et souvent répétée avait enfin reçu une réponse. Quand Jessica est entrée dans mon bureau, je n’en croyais pas mes yeux. Malgré les trois décennies qui s’étaient écoulées, elle avait l’air plus jeune et plus dynamique que lors de notre première rencontre.

« Tu es magnifique, Jessica! », ai-je dit en l’embrassant.

« Je me sens magnifique, Guylaine… et c’est à toi que je le dois. »

Comme notre première consultation avait été un fiasco, j’étais confuse. Jessica a ri en voyant mon expression et m’a dit qu’elle allait tout me raconter.

« J’étais en colère contre toi après notre consultation, a-t-elle commencé. Pas à cause de ce que tu avais dit, mais parce que tu avais entièrement raison. » Jessica m’a révélé que, dans les jours suivant notre première rencontre, son mari en avait finalement eu assez de son alcoolisme et de sa dépression, et qu’il l’avait quittée. Elle avait immédiatement entamé une relation avec un autre homme qui était gentil et riche mais qui, comme elle, était un alcoolique invétéré.

« Nous nous sommes mariés et avons voyagé partout dans le monde, a-t-elle poursuivi, mais honnêtement je ne pourrais pas te dire où nous avons vécu ni ce que nous avons fait : ces 15 ans ont disparu dans les brumes de l’alcool. »

« Puis il s’est passé quelque chose pendant que nous faisions une croisière de luxe en Méditerranée. Au lieu de profiter de l’air marin, j’étais en train de vomir par-dessus le bastingage du yacht. J’en avais tellement assez de ma vie que je pensais à me jeter à l’eau. Mais en regardant les vagues, j’ai remarqué mes mains… et je me suis souvenue de ce que tu m’avais dit : si je ne développais pas mes lignes en établissant un lien spirituel, ma vie ne s’améliorerait jamais. Je ne sais pas pourquoi j’ai entendu ta voix à ce moment-là, mais c’est ce qui est arrivé. Tu as planté une graine dans mon esprit, et ça m’a sauvé la vie. J’ai eu un moment de lucidité, je savais que je devais soit me préparer à vivre, soit me préparer à mourir. J’ai cessé de boire ce soir-là, et je me suis jointe aux Alcooliques Anonymes (AA) la semaine suivante. Mon mari a refusé d’arrêter de boire, mais je savais que, pour soutenir ma résolution, je devais partir. Hélas, j’ai appris, il y a quelques années, qu’il s’était saoulé à mort. »

Grâce aux AA, Jessica a appris à être au service des autres et, en aidant les personnes dans le besoin, elle a accompli son propre éveil spirituel. Elle a trouvé un emploi à temps partiel et est retournée vivre avec ses parents, à qui elle avait causé tant de douleur et d’anxiété pendant de nombreuses années, et elle s’est occupée d’eux pendant leurs vieux jours. Elle a également commencé à faire du bénévolat dans un centre d’accueil des sans-abri, et pour une ligne d’assistance en prévention du suicide. Prendre soin des autres est devenu son but; en choisissant ce but, elle s’est ouverte à la vie. Elle a cessé de simplement survivre et a commencé à prospérer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses empreintes en disent long sur son incroyable voyage spirituel. Lorsque nous avons comparé les empreintes prises 30 ans plus tôt avec les nouvelles, nous avons vu l’apparition de nombreuses lignes positives. Elle avait maintenant une ligne de destinée à partir de la Lune, montrant son désir profondément enraciné de prendre soin des autres; un carré sur Jupiter, révélant son nouvel amour de l’humanité et son aptitude à partager sa sagesse; et un fort anneau de Vénus, indiquant son talent pour inspirer les autres par son amour et sa passion pour la vie. Le plus impressionnant était sa ligne d’amour de la vérité, une indication claire de sa quête spirituelle et de son désir ardent de trouver et de partager l’amour universel divin. Enfin, sa ligne du Soleil reflétait sa profonde conviction et sa satisfaction quant à l’œuvre de sa vie, et lui donnait le magnétisme requis pour attirer des circonstances et des gens positifs dans sa vie.

« À vrai dire, Guylaine, m’a avoué Jessica, ces changements ont été douloureux, mais les récompenses sont colossales. Ma vie est bien meilleure que mes rêves les plus fous. Merci de m’avoir aidée à trouver mon chemin. »

 

Mon programme de coaching personnel en chirologie peut vous aider à supprimer les schémas de pensée négatifs ou les habitudes qui vous empêchent de trouver le bonheur.

Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous ou suivre un programme de coaching avec moi. Nous sommes là pour vous aider.

Aimer ou ne pas aimer : l’histoire de Peter

Peter était un homme brisé.

Sa vie, auparavant heureuse, s’était effondrée le jour où, rentrant plus tôt d’un cours d’art dramatique qu’il enseignait à l’école secondaire, il avait trouvé sa femme au lit avec son meilleur ami. En peu de temps, son mariage de 15 ans a pris fin; sa maison et ses économies ont disparu dans le règlement du divorce et, pire que tout, son ex-femme a commencé à retourner ses jeunes enfants contre lui.

Dans les mois et les années qui ont suivi, le cœur de Peter s’est endurci et, à part l’enseignement, il a évité la plupart des interactions humaines afin de se protéger. Ne pouvant plus faire confiance à qui que ce soit, c’est à contrecœur qu’il a accepté de me voir, à l’instigation répétée de son directeur d’école, un client de longue date.

Pendant que je prenais ses empreintes, j’ai demandé à Peter ce qu’il enseignait à ses élèves.

« Hamlet », a-t-il répondu sèchement. Je savais que la grande tragédie de Shakespeare est l’histoire d’un jeune homme qui perd sa foi dans l’amour et dans la vie lorsqu’il est trahi par ses proches.

peter-before-frC’était le drame qui se jouait dans la main de Peter. Sa ligne de cœur était longue et optimiste, mais elle présentait une branche descendante, signe indéniable de blessure et de méfiance. La branche de la ligne de cœur plongeait vers sa ligne de tête et refermait entièrement son quadrilatère. Situé dans la partie médiane de la main et formé par les lignes de tête et de cœur, le quadrilatère est appelée la « piste d’atterrissage des anges » parce qu’il nous ouvre à l’inspiration et à l’amour en invitant les autres dans nos vies.

« Peter, quel est le plus célèbre monologue d’Hamlet? », ai-je demandé.

« Être ou ne pas être, a-t-il répondu. Hamlet se demande s’il vaut mieux supporter la douleur et la trahison qu’il a endurées, ou choisir l’option moins douloureuse de se tuer. »

« Pourtant, n’avait-il pas d’autres choix? La loi du Karma nous présente à tous des situations douloureuses, mais ces situations sont en fait des leçons pour nous aider à grandir et à évoluer en tant qu’êtres humains. Nous ne pouvons pas évoluer en nous ôtant la vie, et nous ne grandissons pas en nous isolant du monde. En utilisant son libre arbitre, Hamlet pouvait choisir l’amour. Il n’avait pas besoin de se perdre dans la douleur, la colère et la confusion. Il s’est posé la mauvaise question : ce n’était pas ‘être ou ne pas être’, mais ‘aimer ou ne pas aimer’. »

« Guylaine, je comprends ce que tu veux dire, a-t-il convenu, mais je ne peux pas changer ce qui m’est arrivé. »

« C’est vrai, Peter. Mais tu peux changer la façon dont tu le perçois et, ce faisant, ta ligne de cœur changera, et ta vie aussi. L’amour que tu éprouvais pour ta famille était ta force, pas ta faiblesse. Malgré ce qui t’est arrivé, tu dois de nouveau utiliser cette force et cet amour. »

Peter m’a considérée pendant un long moment, puis s’est mis à rire. « Ce n’est pas ce que j’attendais d’une consultation en chirologie. »

peter-after-frQuand il est revenu me voir un an plus tard, il avait radicalement changé. Peu de temps après notre première consultation, il a commencé à faire du bénévolat comme conseiller d’orientation et coach pour des jeunes en difficulté. Il a mis tout son cœur à les aider, et son cœur a réagi positivement. La branche négative qui entravait son quadrilatère et l’isolait du monde était en train de disparaître.

« Qu’est-ce qui a changé dans ta vie, Peter? »

« Rien… et tout, a-t-il répondu. Je suis encore fauché, mon ex me réclame plus d’argent et mes propres enfants refusent toujours de me parler. Mais si ce n’était pas le cas, je n’aiderais probablement pas les autres comme je le fais maintenant. J’ai beaucoup pensé à ce que tu m’as dit, Guylaine. Tu avais tellement raison : la question n’est pas ‘être ou ne pas être’, mais ‘aimer ou ne pas aimer’. Et la seule réponse, le seul vrai choix, est d’aimer. »

Mon programme de coaching personnel en chirologie est conçu pour vous débarrasser de ce qui vous empêche de trouver le bonheur et l’épanouissement, qu’il s’agisse d’éliminer des attitudes autodestructrices, de développer la confiance et le charisme, d’attirer l’amour, de renforcer une relation ou de réussir sa carrière. Que vos objectifs soient à court ou à long terme, je serai ravie de vous aider à les atteindre. Ensemble, nous pouvons changer votre vie tout en changeant les lignes de vos mains.

 

Appelez-moi au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous ou suivre un programme de coaching avec moi. Nous sommes là pour vous aider.

Cultiver un but : L’histoire de Mary

La première fois qu’elle est venue me voir, Mary était à bout de nerfs. En dépit d’un diplôme en production télévisuelle, elle avait une très faible estime d’elle-même et n’était jamais satisfaite. Elle était animée d’une énergie nerveuse qu’elle ne savait pas comment utiliser. Elle cherchait désespérément quelque chose qui la fasse sentir bien dans sa peau, lui apporte le bonheur et donne un sens à sa vie.

À notre première consultation, elle était convaincue qu’une relation amoureuse comblerait le vide dans sa vie. « Guylaine, j’ai besoin d’un homme. Peux-tu m’aider à trouver une relation? »

J’ai regardé son empreinte et secoué la tête. « En t’embarquant dans une relation maintenant, lui ai-je dit, tu ne vas pas trouver un bonheur durable. »

mary-bef-fr Mary avait deux lignes très évidentes dans sa main : une ligne de cœur raide comme une barre, ainsi qu’une longue ligne de destinée magnifiquement développée. Sa ligne de destinée indiquait qu’elle pourrait avoir une belle carrière ou défendre une cause, dans laquelle elle pourrait canaliser l’énergie de sa ligne de cœur passionnée.

« Mary, tu as besoin d’avoir ton propre but, qui te permettra d’être fière de tes réalisations personnelles. Tu as la chance d’avoir une forte ligne de destinée. Donc, faire carrière te donnera un but véritable. Il t’aidera à acquérir les caractéristiques nécessaires pour réussir dans tous les domaines de ta vie. Trouve un travail qui te satisfera, et mets-y toute ta passion. Cela te procurera un sentiment d’accomplissement, donnera un sens à ta vie, rehaussera ta confiance en toi et te rendra autonome. Quand on est heureux avec soi-même, on peut être heureux avec quelqu’un d’autre. »

Mary a suivi ce conseil; la semaine suivante, elle a décroché un emploi de cadre intermédiaire dans un grand studio de télévision. Dès son premier jour, elle a consacré toute son énergie à devenir la meilleure dans son domaine. La détermination inébranlable et la grande concentration que lui assurait sa ligne de destinée l’ont propulsée vers le sommet en un temps record. Elle a vite obtenu un poste de direction avec un gros salaire, un compte de dépenses, une voiture de fonction et un mode de vie prestigieux qui l’a amenée dans le monde entier. Elle avait trouvé son but et était heureuse dans son travail et dans sa vie.

Cependant, quand j’ai rappelé Mary un an plus tard pour voir où elle en était, j’ai découvert que son bonheur était en péril. Un jour qu’elle rentrait du travail, quelqu’un l’a sifflée dans la rue. Extrêmement flattée, elle a réalisé que l’homme travaillait dans son studio. David est rapidement devenu le centre de toute sa vie. Elle a commencé à négliger son travail et est devenue de plus en plus dépendante de David, au point de le suffoquer en exigeant constamment son attention et son temps. La personnalité brillante, assurée et dynamique de Mary, qui avait d’abord attiré David, a disparu quand elle est devenue obsédée par lui. En l’espace d’un an, la relation s’est terminée, Mary a été licenciée de son travail, et elle était tellement abattue qu’elle a songé au suicide.

C’est quand elle a touché le fond qu’elle est revenue me voir pour une consultation de suivi, en espérant que je pourrais l’aider à comprendre ce qui était arrivé à sa vie apparemment parfaite.mary-after-fr

Comme on peut le voir dans son empreinte « après », la ligne de destinée de Mary a complètement disparu. En effet, en perdant de vue son but, elle avait, du moins temporairement, tout perdu : son travail, sa relation et son estime de soi. Grâce à une série de séances de coaching, elle est parvenue à se rendre compte que la perte de son but et la dépendance des autres pour trouver le bonheur ne conduisent qu’à des désirs frustrés, de la colère et du désespoir. Si nous avons la chance d’avoir un but, que ce soit une carrière, une cause ou une conviction, nous devons le cultiver, sinon nous risquons de le perdre. Dans le cas de Mary, perdre son but a failli lui coûter la vie.

Mary a finalement rebâti sa carrière en produisant des documentaires qui livraient de puissants messages sociaux. Son nouveau travail l’a fermement reliée à sa passion et aux autres, ce qui a assoupli sa ligne de cœur. Quand elle a entamé une nouvelle relation, elle a été capable d’équilibrer sa relation amoureuse avec sa réussite professionnelle. Sa ligne de cœur a commencé à remonter et sa ligne de destinée a repris sa croissance.

Mon programme de coaching personnel en chirologie se concentre sur les questions qui vous empêchent de trouver le bonheur et l’épanouissement, qu’il s’agisse d’éliminer des attitudes autodestructrices, de développer la confiance et le charisme, d’attirer l’amour ou de réussir sa carrière. Que vos objectifs soient à court ou à long terme, je serai ravie de vous aider à les atteindre. Ensemble, nous pouvons changer votre vie tout en changeant les lignes de vos mains.

 

Appelez le 866-428-3799 ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Pour me suivre sur Facebook, cliquez ici. Nous sommes là pour vous aider.

Un mariage en difficulté

Steve et Lyn : de la colère au rire

Steve, un gars bien baraqué, propriétaire d’une flotte de camions de déménagement, n’avait aucune patience pour la chirologie. Au début de notre première séance, il aurait voulu être n’importe où ailleurs que dans mon bureau, à me regarder analyser ses empreintes.

« Je suis ici seulement parce que ma femme m’a forcé. Je n’ai aucun problème. Elle croit à ces foutaises comme la chirologie, mais pas moi, a-t-il affirmé en croisant défensivement ses bras tatoués.

« Je comprends, ai-je répondu en souriant. La chirologie n’est pas au goût de tout le monde. »  Je comprenais aussi que sa femme, Lyn, cliente de longue date, en avait marre de vivre avec quelqu’un d’aussi exigeant, coléreux et négatif que Steve. Il n’était plus l’homme heureux et prévenant qu’elle avait épousé 20 ans plus tôt. À bout de patience, elle lui avait posé un ultimatum : va voir Guylaine ou fais tes valises! Malgré sa hargne, le fait qu’il soit assis en face de moi montrait clairement qu’il aimait Lyn et voulait à tout prix sauver son mariage.

« Steve, tu dis que tu es ici seulement parce que ta femme a insisté, alors parlons de ta relation avec elle. » D’abord réticent à discuter de sa vie personnelle, il s’est mis à décrire comment lui et Lyn s’étaient rencontrés et étaient tombés amoureux, et il a peu à peu laissé tomber sa carapace de macho. Steve a baissé la garde et ses yeux se sont remplis de larmes à mesure qu’il exprimait sa peur de perdre sa femme.

« Je ne sais pas ce qui m’arrive, s’est-il écrié. Je deviens impatient et agacé quand elle me demande de faire quelque chose avec elle. Je sais qu’elle essaie seulement de nous rapprocher… mais je redoute qu’elle me quitte si je ne fais pas ce qu’elle veut. Cette peur me rend encore plus enragé et je l’éloigne encore plus de moi. Je sais que j’agis mal en ne faisant pas ce qu’elle veut, mais je ne sais pas comment m’aider moi-même. »

steve-rb-before-frLes empreintes de Steve confirmaient ce qu’il me disait. Sa ligne de cœur était particulièrement révélatrice : elle était longue et droite comme une règle. La longueur de la ligne montrait un homme idéaliste et capable d’aimer profondément, mais sa rigidité le rendait incapable de faire des compromis ou d’accepter les autres pour ce qu’ils étaient. Il s’agitait quand les gens ne voyaient pas les choses à sa façon, ce qui le rendait intense et inflexible et ne l’aidait pas à maintenir une relation harmonieuse à long terme. Il ne pouvait tout simplement pas répondre aux besoins et aux sentiments de sa partenaire. Sa triste situation était aggravée par son doigt du Soleil refermé, qui lui ôtait son magnétisme naturel et l’empêchait de ressentir la joie de vivre et d’aimer.

Heureusement, la main de Steve présentait également plusieurs signes de sagesse sur son mont de Jupiter qui, bien que faibles, suggéraient qu’il était capable de changer et de s’épanouir. À la fin de cette première séance, il s’est montré prêt à faire ce qu’il fallait pour changer son attitude et développer une ligne de cœur arrondie et plus souple. Je lui ai donné un journal et lui ai demandé d’y noter chaque expérience qui le mettait en colère.

Dès les premières semaines, Steve a été choqué de constater qu’il se fâchait pendant la plupart de ses interactions personnelles. « Ce n’est pas qu’avec Lyn, c’est avec tout le monde. Je crie après mes employés s’ils ont 30 secondes de retard, après le gars devant moi qui conduit trop lentement, après le serveur qui ne prend pas ma commande assez vite, après Lyn si elle veut regarder une comédie plutôt qu’un match de hockey. Tout le monde m’énerve! J’ai presque rempli ce journal et il y a une seule journée où je me sentais heureux! Pourquoi suis-je toujours en colère? »

Je lui ai répondu en citant le grand sage de l’Inde, Sri Yukteswar, qui a dit que la colère provient seulement de nos désirs contrariés. Si nous choisissons d’aimer, notre amour doit être inconditionnel. Sinon, nos relations sont basées sur la satisfaction de nos propres désirs et nous sommes inévitablement déçus quand nos besoins ne sont pas satisfaits. Steve a tout de suite compris; il a accepté de commencer un autre journal, cette fois en écrivant une note de pardon à tous ceux avec qui il s’était mis en colère. La fois suivante, il s’en voulait à lui-même.

steve-rb-after-fr« Regarde toutes ces notes de pardon. Je ne peux pas me supporter. Qui voudrait vivre avec quelqu’un d’aussi pitoyable et d’aussi furieux? » Cette découverte a été transformatrice pour Steve, dont la prochaine étape a été de se pardonner d’avoir autant d’exigences et d’attentes envers les autres.

Un an plus tard, Steve et moi avons eu notre dernière séance de coaching. Cette fois, Lyn s’est jointe à nous et mon bureau était rempli de rires au moment où nous avons pris la nouvelle série d’empreintes de Steve. Sa ligne de cœur avait changé autant que son attitude, elle était beaucoup plus ronde et beaucoup plus flexible. De plus, les signes de sagesse sur son mont de Jupiter étaient plus évidents et son doigt du Soleil s’était ouvert, invitant la joie à revenir dans sa vie.

Lyn m’a confié que Steve s’était radicalement transformé, sa colère s’était évaporée et il était beaucoup plus patient, prévenant et attentif à ses besoins. Leur couple était plus intime et, surtout, ils étaient tous les deux heureux.

« Merci de m’avoir rendu l’homme que j’ai épousé », m’a chuchoté Lyn en partant.

 

Mon programme de coaching personnel en chirologie se concentre sur les questions qui vous empêchent de trouver le bonheur et la satisfaction. Nous examinerons comment éliminer les attitudes autodestructrices, acquérir de la confiance et du charisme, attirer l’amour, renforcer vos relations ou réussir votre carrière. Que vos objectifs soient à court ou à long terme, je serai ravie de vous aider à les atteindre. Ensemble, nous pouvons changer votre vie tout en changeant les lignes de vos mains.

Appelez-nous au 866-428-3799, ou cliquez ici pour prendre un rendez-vous ou suivre un programme de coaching avec moi. Nous sommes là pour vous aider.

 

Une lune de miel catastrophique : tout est dans la perception

Est-ce que votre partenaire perçoit le monde comme vous? Voyez-vous le verre à moitié plein quand l’autre affirme qu’il est à moitié vide? La chirologie peut vous aider à trouver l’équilibre. Découvrez l’histoire de Marty et Mary-Anne :

Le mariage était merveilleux, la lune de miel catastrophique.

Marty et Mary-Anne sont tombés amoureux l’un de l’autre en faisant du bénévolat dans une banque alimentaire. Partageant les mêmes valeurs et objectifs, ils pensaient être compatibles et créer une union heureuse. Mais les problèmes ont commencé juste après la cérémonie.

Marty avait loué un chalet de montagne isolé dans un centre de villégiature populaire pour les lunes de miel. Il était sûr que sa nouvelle épouse trouverait l’expérience romantique mais, pendant le trajet, Mary-Anne est devenue de plus en plus tendue.

« Marty, il fait tellement sombre dans la campagne... Et si la voiture tombait en panne ou que nous manquions d’essence? Nous serions perdus, personne ne nous trouverait. Nous pourrions mourir de faim! »

« Voyons donc, tu n’as pas besoin de t’inquiéter, lui a assuré Marty. On ne va pas se perdre, ni mourir de faim. C’est une voiture neuve, j’ai une carte et j’ai fait le plein d’essence. »

Marty était émoustillé par l’air frais et la beauté du cadre naturel... mais pas Mary-Anne. Dès que les jeunes mariés ont pénétré dans le chalet, elle s’est mise à trembler.

« Quel est ce bruit, Marty? C’est des loups, n’est-ce pas? »

« Mary-Anne, ce sont seulement des grillons. Tu es en sécurité ici, tu n’as rien à craindre. »

Quand on a frappé à la porte, Mary-Anne a pâli, pensant qu’il s’agissait d’un ours. C’était seulement le concierge qui leur offrait une bouteille de champagne.

« Je déteste cet endroit, Marty. M’as-tu amenée ici pour me tourmenter? »

Après trois nuits blanches, ils ont abrégé la lune de miel désastreuse et sont revenus en ville. Les choses ne se sont pas pour autant améliorées. Marty était toujours calme et optimiste, tandis que Mary-Anne était constamment inquiète. Qu’arriverait-il si Marty perdait son emploi d’électricien? Et si les enfants tombaient malades? Et si les voisins tranquilles déménageaient et étaient remplacés par des voisins bruyants? Marty et Mary-Anne s’aimaient beaucoup et n’ont jamais songé à divorcer, mais leur mariage était pas très heureux : il n’était ni harmonieux ni paisible.

Peu de temps après leur 20e anniversaire de mariage, Marty a été engagé pour faire des travaux électriques au Centre Birla et, par curiosité, s’est fait prendre ses empreintes. Il a été tellement impressionné par sa séance qu’il est retourné avec Mary-Anne pour une consultation de couple. C’est là qu’ils ont enfin découvert la raison de leurs points de vue très divergents sur la vie.

Le mont de la Lune de Marty était plein et bien équilibré, mais celui de Mary-Anne était hypoactif et rempli de lignes d’interférence. Cela avait beaucoup d’importance, car le mont de la Lune est le premier des dix monts de la main. Il a un effet sur tous les aspects de notre vie et, à bien des égards, il est le fondement de notre composition physiologique et affective. En substance, le mont de la Lune détermine la façon dont nos cinq sens interprètent l’information que nous recevons du monde extérieur. Si le mont est soit trop, soit pas assez développé, nos perceptions de la réalité sont faussées. Une Lune déséquilibrée peut conduire à la méfiance, l’anxiété chronique, la dépression et la paranoïa.

 

marty mary-anne

Cela expliquait pourquoi Marty aimait le chalet isolé tandis que Mary-Anne le trouvait cauchemardesque. Marty percevait avec précision la beauté autour de lui et pouvait pleinement l’apprécier et en profiter; Mary-Anne percevait un danger dans tous les bruits et ombres et ne ressentait que la peur et la colère.

Heureusement, non seulement la chirologie nous montre ce qui ne va pas dans notre vie, mais elle offre des solutions pour y remédier. Au fil du temps, à mesure que nos vies changent et s’améliorent, les lignes et les monts de nos mains changent et s’améliorent également, c’est pourquoi la chirologie est le baromètre de notre bien-être. Mary-Anne a pu en bénéficier : nous l’avons encouragée à pratiquer la méditation et le yoga pour tourner son attention vers l’intérieur et ainsi percevoir plus objectivement son environnement extérieur. Ce faisant, elle a découvert que la plupart de ses craintes venaient d’une réalité inexistante.

En quelques années, Mary-Anne ne souffrait plus d’anxiété et pouvait rester concentrée et objective dans toutes les situations. Sa vie et son mariage se sont prodigieusement améliorés. À leur 30e anniversaire de mariage, Marty et Mary-Anne sont retournés au même chalet de montagne pour une deuxième lune de miel. Cette fois, ils l’ont tellement apprécié qu’ils ont prolongé leur séjour.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le rôle que jouent les monts dans notre vie, inscrivez-vous à un de nos cours d’introduction en cliquant ici. Si vous avez besoin d’aide dans votre relation, appelez-nous au 866.428.3799, ou cliquez ici pour prendre rendez-vous. Nous sommes là pour vous aider.